Les tribus d’indiens fument le calumet.
Parce qu’ils en connaissent ce merveilleux choix
De ces guerres qui sont si souvent déclarées
Où des cavaliers imposent leurs belles lois.

Parce qu’ils en connaissent ce merveilleux choix
Qui se dévoile contre toute simple cause
Où des cavaliers imposent leurs belles lois.
Entre eux, il y en a pourtant qui s’y oppose !

Qui se dévoile contre toute simple cause
Dont certains de ces êtres sont bien si Humains.
Entre eux, il y en a pourtant qui s’y oppose !
De ces fameux morts qui ne sont pas si divins.

Dont certains de ces êtres sont bien si Humains
De cette situation à faire face,
De ces fameux morts qui ne sont pas si divins
Avec ces circonstances avérées en place.

De cette situation à faire face,
Ce qui est magnifique en ce qu’il propose
Avec ces circonstances avérées en place,
Est assurément ! Ce qui est, et s’expose,

Ce qui est magnifique en ce qu’il propose,
De ces hommes qui sont parfois si bienséants,
Est assurément ! Ce qui est, et s’expose,
À protéger nos superbes clans en tout temps.

De ces hommes qui sont parfois si bienséants,
Ne peuvent que se poser cette question.
À protéger nos superbes clans en tout temps
De ces besoins d’Être qui sont négations !

Ne peuvent que se poser cette question.
Serons-nous capables de la voir ? Cette paix !
De ces besoins d’Être qui sont négations,
Les tribus d’indiens fument le calumet.